Marion L’Héritier

Découvrez le site du Choeur Papageno, chorale basée à Versailles

Site du choeur papageno
www.choeurpapageno.com

Marion L’Héritier

Après des études de théâtre et l’obtention d’un premier prix de chant et d’un DEM de musique ancienne, elle se produit sur scène et chante l’opéra, la musique baroque et l’opérette. On la retrouve en tant que soliste dans Orphée de Gluck, L’Italienne à Alger de Rossini sous la direction de F. Loisel. Elle chante les rôles-titres dans La Périchole et La grande Duchesse de Gerolstein, d’Offenbach. De 2009 à 2012, elle collabore avec la compagnie Clin d’oeil en reprenant le rôle de Donzelle frimoussette dans Le chat noir (spectacle cabaret 1900) et celui de Boulimie dans l’opéra bouffe Hypochondriaque 1er de Louis Dunoyer de Ségonzac et Jean-Marie Lecocq, (festival d’Avignon, Grand Théâtre de Nancy…). En 2012 elle incarne Elisetta dans Le Mariage Secret de Cimarosa. En 2013 elle est le Prince charmant dans Cendrillon de Massenet, et la Baronne dans La vie Parisienne d’Offenbach. Elle participe à la création de l’ensemble : Les Triplettes de l’opérette, dont elle fait partie. En 2014 elle a interprété Papagena dans La Flûte enchantée de Mozart dans une mise en scène d’Yves Coudray et a repris le rôle du Prince charmant lors d’un festival.

Passionnée par la mise en scène, elle est l’assistante de Nathalie Spinosi pour le spectacle Don Juan aux enfers (2011). En Décembre elle collabore avec l’ensemble Matheus en tant qu’assistante mise en scène pour Il Re Pastore de Mozart à l’Opéra de Brest.

En 2015, elle sera Oreste dans La Belle Hélène d’Offenbach, puis Hélène dans Une Education manquée de Chabrier et la Deuxième dame et le Deuxième enfant dans La Flûte enchantée mise en scène par Karine Laleu.

En 2012 elle crée Inédit Compagnie qui donne un premier récital dont elle fait la mise en espace, l’Inédit Récital (Décembre 2012)). Le premier opéra monté par Inédit Compagnie, Le Mariage Secret de Cimarosa a été donné à Paris, au Théâtre de la Reine blanche, en septembre et décembre 2013, puis repris au Théâtre d’Autun en janvier 2015.